mrminiver (mrminiver) wrote,
mrminiver
mrminiver

Париж : "Смерть белым!"

mort-aux-blancs

Le racisme anti-blanc : symptôme de la partition orchestrée de la France.


Quand Dieu veut perdre un homme, Il lui ôte la raison. Que le bradage de la France ait commencé il y a déjà près de quatre décennies, cela ne fait aucun doute. Ce qui en revanche est surprenant, c’est l’accélération vertigineuse, à première vue incompéhensible de ce processus à partir du mandat de Sarkozy et notamment depuis l’arrivée au pouvoir du jeune espoir de la fondation Saint-Simon. On aurait dit que les démiurges du soi-disant social-libéralisme sont pressés d’en finir avec l’Europe des nations, particulièrement avec la France qui demeurait, depuis Clovis, le phare chrétien de l’Europe franque. Pourquoi maintenant ? Peut-être parce que le troupeau est mûr. Pas tout le troupeau, bien sûr, car certains spécimens résistants à la vague de folie annihilatrice n’en font pas partie. Plus je lis les commentaires sur Facebook, sur les murs, de plus en plus nombreux, des Français fraîchement débarqués sur Vkontakte, sous les articles des journaux en ligne, plus je m’aperçois que les consciences se réveillent. Oser exprimer ne serait-ce qu’un soupçon d’exaspération, par les temps dictatoriaux qui courent, n’est-ce pas déjà une humble avancée ? Cela étant, et bien que l’on nous ait appris que la qualité valait souvent autant, voire, plus, que la quantité, je crois qu’au point où nous en sommes, il faudrait une mobilisation plus massive. J’irais même jusqu’à dire jusqu’au-boutiste.

On l’a su la semaine dernière : Danielle Obono, une députée censée représenter la République française et, par là même, être au-dessus de ses complexes ethniques si tant est qu’elle en ait, a défendu à cor et à cri le déroulement de séminaires interdits aux Blancs. Donc, des séminaires à huit-clos qu’on veut faire passer pour des séances de psychothérapie entre et pour personnes noires vouées, du fait de leur couleur, à l’exclusion. Lesdits séminaires sont organisés et, je suppose,  chapeautés par le syndicat Sud-Education 93 qui veut nous faire avaler la pilule de l’ « atelier en non-mixité raciale » où les Noirs parlent aux Noirs sans être importunés par les méchants colonisateurs français ... de la France. Cas isolé ? Non. Le 25 novembre, soit, aux alentours de la période où les ateliers de Sud-Edu étaient discutés, les Nantais se retrouvèrent confrontés au sacré courroux de jeunes Africains (250 personnes selon les estimations officielles) qui, dans le cadre d’une manif sauvage ayant entraînée la paralysie des transports en plein centre-ville, ont hurlé leur haine rabique de la France, de l’Europe, du Blanc de manière générale en termes simples : « Sales putes de Blancs ! ». Ainsi s’y seraient-ils pris pour dénoncer l’esclavage des Noirs de Libye  Personnellement, j’y vois un prétexte grossier. Primo, parce qu’une manif contre les agissements de l’OTAN serait plus appropriée. Que je sache, il y a beaucoup de Noirs dans l’Alliance. Deuxio, parce que, sur le terrain, des Noirs vendent des Noirs à des Arabes du cru. Tertio, si ces individus tiennent vraiment, comme ils l’ont annoncé eux-mêmes, à la libération de l’Afrique, pourquoi sont-ils encore en France ? Le rétablissement du kadhafisme demande d’importants investissements humains. Ces symptômes qui sont d’ailleurs plutôt le prodrome d’émeutes ethniques accrues sont à interpréter à la lumière d’un autre précédent sans précédent : l’ancienne garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui chérissait une racaille assez peu identifiable à la France et à ses valeurs, et qui prenait un malin plaisir à insuffler aux jeunes générations blanches un sentiment de culpabilité à l’égard du Noir, cette Altérité sans cesse lésée dans sa dignité. Autant la personne de Mme Taubira au pouvoir devint possible au moment du déraillage néo-socialiste-libéral de la France, autant le déraillage se poursuit cette fois avec les séminaires en non-mixité où l’un des griefs formulés concerne la surreprésentation de l’homme blanc au Parlement et dans d’autres structures d’Etat. Le problème ne réside pas tant dans l’existence de haineux qui voient dans le pays d’accueil une vache à lait que dans la volonté des élites (blanches) de faire accéder ces gens au pouvoir et de les y maintenir. Pourquoi Mme Taubira avait-elle été tolérée ? Que fait Mme Obono à son poste ? Pourquoi la police a reçu l’ordre de ne pas écraser dans l’oeuf l’émeute de Nantes ?



http://nrt24.ru/fr/news/le-racisme-anti-blanc-symptome-de-la-partition-orchestree-de-la-france
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments